dimanche 17 août 2008

Jardin "La clef des champs"

Comme j'étais en vacances cette semaine, j'ai fais de belles découvertes ou redécouvertes.
J'avais déjà visité ce jardin il y a quelques années et ils ont déménagé il y a deux ans, mais l'année dernière il n'y a eu aucune visite car ils n'étaient pas prêts.
Donc, j'attendais cette année avec impatience, j'avais hâte de voir le nouveau site.

Paraît-il qu'ils ont déménagé toutes les plantes en un jour seulement avec quelques centaines d'étudiants en horticulture du jardin botanique de Montréal.
En même temps que c'est impressionnant, ça dû être tout un casse-tête.

Le nouveau jardin s'étale en terrasses.
Ça été une surprise d'ailleurs, car ça grimpe et comme nous avons un été pluvieux (ai-je besoin de vous le dire) c'est boueux à plusieurs endroits et j'étais en sandale, heureusement que j'avais mis mes sandales attachées donc plus stables car dans les montées je me serais peut-être casser la figure. Il y avait des gens avec des bottes de pluie, je ne sais pas où ils avaient pris l'information mais c'était préférable, ou ne serait-ce qu'en "running shoe" c'est plus sécuritaire.
Il n'y a pas de place pour personne à mobilité réduite et/ou personne âgée.
C'était d'ailleurs un point négatif à la visite. Ces renseignements devraient se trouver sur le site de LA CLÉ DES CHAMPS
Ici, j'ai photographié des endroits en pente mais très accessible comparativement aux autres endroits, où je n'ai pas pensé prendre des photos, j'étais trop occupé à monter.
Ça c'est particulier et c'est à voir= Le toit végétal.














La merveilleuse CALENDULA (calendula officinalis) que vous pouvez faire pousser chez vous. On l'appelle aussi souci. C'est une annuelle. Malheureusement, je n'en ai pas semé cette année, je devrai en acheter cet automne.

Je fais une huile florale avec ses boutons fleuris que j'utilise après, dans des crèmes, onguents ou savons que je fais. La fleur de calendula est merveilleuse entre autres pour la peau, c'est pour cela qu'elle est souvent présente dans des crèmes.

Voici un LIEN où vous pourrez voir les effets thérapeutiques de cette merveilleuse Calendula.

Vous verrez également sur cette PAGE, les utilisations de l'huile florale ou macérat huileux comme ils appellent en France. Macérat huileux est plus exact car il n'y a pas que des fleurs que l'on peut macérer.

Qui ne connaît pas celle qui suit, que plusieurs personnes ont chez eux, dont moi, et qui agrémente beaucoup le paysage fleuri de nos jardins.
J'ai nommé l'ÉCHINACÉE (echinacea purpurea ou angustifolia)

Vous la connaissez sans doute sinon lisez ce qui suit et référez-vous aux pages suggérées et vous aurez envie de vous soigner autrement qu'avec des Advil ou Tylénol rhume.

Je soigne les rhumes de ma mère de 85 ans ainsi que ceux de mon petit-fils de 8 ans depuis plusieurs années, entre autres avec l'échinacée.

Cette photo est celle du jardin.
Cette photo c'est MON Echinacée avec sa voisine d'avant plan la sauge officinale, avouez qu'elle est belle aussi.
Voici la page d'échinacée sur un SITE québécois où je me réfère souvent pour diverses informations concernant la santé ou CELUI-CI
Personnellement, je ne transforme pas encore l'échinacée, car c'est préférable d'extraire la racine et c'est encore trop compliqué pour moi, donc je l'achète, de préférence des compagnies qui sont suggérées sur le deuxième lien que je vous ai écris.

La dernière photo que je partagerai avec vous est la photo du sarrasin. À la clé des champs on le cultive pour s'en servir comme engrais vert, naturel.
Je ne peux m'empêcher de vous raconter une anecdote savoureuse avec ma copine française Sophie, qui était en visite chez moi et qui m'accompagnait lors de cette visite.
Elle s'est mise à dire "ce n'est pas du sarrasin ça, du sarrasin, c'est noir". J'avais beau lui dire: mais, si la fille qui est herboriste et guide dans ce jardin nous le dit, c'est que c'est probablement vrai. Et comme je vous ai dit que les jardins étaient en terrasses, quand nous étions plus haut , on repassait près du sarrasin et elle me répétait la même chose et elle a pris quelques photos, c'est d'ailleurs une de ces photos que je vous montre ici. J'ai re-demandé à la fille si c'était bien du sarrasin, "ÇA" et elle m'a répondu dans l'affirmative.
Alors, j'ai dit à ma copine: Arrête de faire ta française! J'aime bien la taquiner...
Moi, je pensais qu'elle avait déjà vu du sarrasin, moi, je n'en avais jamais vu.
Et bien, elle non plus, seulement comme moi, dans une assiette...
Quand nous sommes arrivées à la maison, elle s'est empressée d'aller voir sur Internet ce que le sarrasin avait l'air et je lui ai montré du sarrasin que je fais germé et qui n'est pas noir non plus.

Alors, avec tout ça , ce fut une agréable journée et une belle visite qui dure environ 1h 30 et ils vendent de leur produits sur place. Leurs produits se trouvent également dans les magasins d'aliments naturels. Vous pouvez visiter jusqu'au 1er septembre. Il n'y a pas de visite libre, donc, informez-vous pour les heures de visite guidée.

2 commentaires:

Greene Ouitche a dit…

Trop cooool!! Ça donne vraiment envie d'aller passer du temps là-bas! Beau post!! Merci ma belle.
Super Greene.

Anonyme a dit…

Salut, c'est la copine française, pas encore couchée à 00:44, encore dans le décalage horaire!
Pour être plus précise, ici, en France, le sarrasin est appelé "blé noir", ce qui peut laisser penser que cette plante aurait pu ressembler un peu plus à nos céréales qui poussent en épis.
D'ailleurs, j'ai montré la photo à ma copine Yvette qui a été surprise autant que moi !
En passant, tes articles sont super intéressants. Bravo, beau boulot !